qare latribune

La startup Qare lève 20 millions d’euros

qare m6

Pionnière en France depuis 2016, la startup Qare annonce une levée de fonds de 20 millions d’euros pour séduire les praticiens et se faire connaître du grand public, dans l’espoir de damer le pion à Doctolib.
Doctolib a beau dominer de la tête et des épaules le marché de la prise de rendez-vous médicaux en ligne en France, les positions ne sont pas encore acquises pour celui, tout récent, de la téléconsultation. Pépite discrète de la French Tech, la startup Qare annonce ce jeudi 11 avril le succès d’une levée de fonds de 20 millions d’euros, menée auprès de Kamet Ventures, le fonds d’investissement de l’assureur AXA.

Remboursement de certaines téléconsultations depuis le 1er janvier
Depuis le 1er janvier 2019, la Sécurité sociale rembourse, sous certaines conditions, les consultations en ligne, suite à la signature, à l’automne dernier, d’un avenant au contrat entre l’Assurance maladie et les syndicats de médecins libéraux. Pour remplir les conditions de remboursement, le patient doit déjà avoir rencontré physiquement son médecin au cours des douze derniers mois, et la téléconsultation doit s’inscrire dans le cadre du parcours de soins. La téléconsultation est aussi une solution intéressante pour les déserts médicaux, le suivi d’une affection de longue durée ou dans le cas où le patient -âgé par exemple- ne peut se déplacer au cabinet médical.

De fait, le remboursement aiguise les appétits des startups. Grâce à sa position de leader de la e-santé, la licorne Doctolib, qui vient de boucler une méga-levée de 150 millions d’euros et a lancé son propre service de téléconsultation médicale, est naturellement très bien positionné pour dominer aussi ce marché naissant. D’où l’intérêt pour ses nombreux concurrents (Leah.care, Livi, Dokiliko, Directodoc) d’accélérer pour se faire connaître et grappiller des parts de marché.

300 professionnels de santé équipés, objectif 15.000 d’ici à 2020
Le tour de table de Qare tombe donc à point nommé. Fondée en 2016 par Nicolas Wolikow, Alexandre Brel, Augustin Chatenet, Alexandre Maisonneuve et David Lescure, la startup a levé au total 28,5 millions d’euros, dont 2,5 millions d’euros d’amorçage l’année de sa création et 6 millions d’euros en Série A en 2017, déjà avec le soutien de l’assureur AXA.

Cet argent lui a permis de développer une plateforme ergonomique entièrement dédiée à la téléconsultation, contrairement à Doctolib dont le fonds de commerce est la prise de rendez-vous médicaux, ou de Dokiliko qui est à l’origine une solution logicielle de gestion pour les professionnels de santé. Qare revendique ainsi plus de 10.000 consultations réalisées et 300 professionnels de santé équipés, qu’il s’agisse de médecine générale ou de n’importe quelle spécialité. Qare espère équiper 15.000 professionnels de santé d’ici à 2020, sur le modèle d’un abonnement de 75 euros par mois à sa plateforme sécurisée.

Suite à la levée de fonds, Nicolas Wolikow cède son siège de Pdg au profit d’Olivier Thierry, ancien dirigeant de LaFourchette.com. La startup revendique sa proximité avec les professionnels de santé et souhaite également développer sa “Qare Academy”, une offre de formation pour familiariser les médecins aux spécificités de la téléconsultation. Elle affirme que tous les médecins présents sur sa plateforme ont été formés.

Lire l’article complet ici

Visiter le site de Qare https://qare.fr/

Tags:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *